Mon job de rêve – 3 vérités que j’ai apprises en le quittant

À 23 ans, j’ai décroché mon job de rêve dans une entreprise de cosmétiques de luxe. Ce job en marketing, je m’y étais préparée pendant des années à travers mes études en communication.

J’étais tellement heureuse d’avoir trouvé le job de mes rêves que j’ai bu les paroles de ma nouvelle patronne. Elle paraissait de prime abord être une femme d’affaire forte et admirable. Les grands hôtels de luxe, les belles voitures et les partenaires prestigieux ont eu raison de ma méfiance. Je pensais avoir atteint le Paradis professionnel, et à aucun moment je n’ai pensé vendre mon âme au Diable.

En moins d’un an, j’ai dis Adieu à mon job de rêve de responsable marketing et à son univers d’apparence. Je te livre mon expérience en espérant pouvoir t’éviter de vivre une situation similaire.

Rends-toi service et apprends à quitter la table lorsque le respect n’y est plus servi.

Voici les 3 leçons que j’ai apprises en quittant mon job de rêve dans le luxe :
  1. Tout ce qui brille n’est pas or

    Lorsque j’ai compris que l’univers du luxe fonctionnait selon des valeurs qui n’étaient pas les miennes, je suis tombée de haut. Après beaucoup de mobbing, de larmes et de stress, j’ai pesé le pour et le contre. Est-ce que ma santé mentale valait une voiture de luxe et une vue sur les montagnes depuis un bureau niché dans un chalet suisse ? La réponse était non.

    J’ai ignoré tous les beaux gros drapeaux rouges que j’avais pourtant bien remarqué pendant mes premières semaines d’embauche : problèmes de management, désorganisation complète du business, sautes d’humeur violentes de la boss, mélange complet de la vie personnelle et de la vie professionnelle, contradictions… Les belles choses desquelles j’ai pu bénéficier ont fini par me rendre aveugle. Si tu vis ce type de problématiques et que tu sens qu’il y a anguille sous roche, fuis.

  2. Une personne sympa avec toi ne te veut pas forcément du bien

    Les sorties dans les grands restaurants, le droit de conduire des voitures de luxe, les voyages tous frais payés… Toutes ces belles choses qu’on t’offre sont parfois des façons de cacher un comportement irrespectueux, d’acheter ton silence et de profiter de toi. J’ai bien vite compris que tous les privilèges auxquels j’avais accès avaient un prix qu’il me devenait de plus en plus difficile de justifier, à mesure que le temps passait.

    Rapidement, je me suis mis à refuser certains de ces “cadeaux”, et là le jeu est devenu bien plus clair. OK, tu ne profiteras plus de ces choses, mais on profitera de toi quand même. Merci, mais non merci.

  3. Apprends à quitter la table lorsque le respect n’y est plus servi

    En un an, il s’en est passé des choses. Je suis passée de l’euphorie à la désillusion en quelques mois, j’ai compris que mon rôle était de servir de figurante, que les privilèges qui m’étaient offerts avaient en réalité un prix élevé, mais aussi que j’étais payé pour vendre de la merde à prix d’or. Toi qui me lis, attention. Que tu bosses dans le marketing ou non, les rumeurs sont vraies. Le marketing, c’est la science de vous faire acheter quelque-chose dont tu n’as pas besoin. Rarement, ce quelque-chose est en fait bénéfique. Parfois, tu vas rapidement t’en lasser, et ce sera bien souvent un truc qui rapportera plus à la personne qui gère l’entreprise qu’à toi.

    Payer un flacon de sérum pour le visage à 500€, c’est cool quand le produit est vraiment au top. Quand on sait que les flacons sont les moins cher d’une usine chinoise et que les formules sont des formules génériques auxquelles on a donné un joli nom, là c’est moyen.

    Ne pas respecter des clients qui sont tout heureux de pouvoir s’offrir la toute dernière crème à la mode est une chose. Mobber ses employés, se déresponsabiliser sur eux et leur parler comme à des moins que rien, ça s’en est une autre. Il faut apprendre à se respecter et à faire passer son intégrité et sa santé avant le luxe et les paillettes.

La suite de l’histoire

Le monde du luxe fut pour moi une brève et intense expérience. J’y ai appris bien plus en un an qu’en dix passés sur les bancs de l’école. Suite à cette histoire, je me suis rendue compte que je n’étais pas un cas isolé. Beaucoup de personnes travaillent dans ce domaine et vivent des choses similaires.

Avec mes collègues (le peu qu’il en restait), on a bien essayé de se défendre et de faire entendre notre histoire. Oui mais voilà, se battre contre une entreprise, c’est pas facile. Sans compter que lorsqu’on se trouve dans ce genre de situation, on est épuisé mentalement et on commence même à se demander si au fond ce serait pas nous, le problème.

Finalement tout ça, c’était peut-être pas si grave. Peut-être que j’aurais pu prendre un peu plus sur moi. Après tout, combien d’entreprises offrent autant de bénéfices à leurs employés ?

Si tu veux en savoir plus, regarde la vidéo que j’ai posté à ce sujet sur la chaîne YouTube Successwomen.

Personnellement, j’ai décidé de changer de cap et de faire un métier où j’apporte quelque-chose de vrai pour mes clients. Et toi, tu aurais fait quoi dans cette situation ?

Tu aimes ce genre d’articles ? Check nos catégories carrière, style, perfectionnement, lifestyle et argent.

Rejoins notre communauté

Inscris-toi et reçois ton accès à notre groupe Facebook secret, profite de réductions sur la boutique et les formations et rejoins une communauté de femmes ambitieuses qui s'entraident pour atteindre leur plein potentiel.

Qu'en penses-tu ? Partage ton commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire pour l'instant

Le magazine féminin Successwomen t'inspire à devenir la meilleure version de toi-même. On y parle développement personnel, succès, entrepreneuriat, carrière et finance. En plus des articles, tu découvriras des formations en ligne qui te permettront d'atteindre l'indépendance financière et de vivre ta vie selon tes propres termes, mais aussi une boutique en ligne avec des accessoires et des t-shirts inspirants.

Précédent
8 astuces pour un meilleur bien-être émotionnel
Mon job de rêve – 3 vérités que j’ai apprises en le quittant